No text No text No text No text No text No text No text
No text
  Je parle à toi
La foi par la raison
Les signes en vidéo

  La raison témoigne
Ex Nihilo Nihil Fit
Le design intelligent
Qui est dieu ?
Le prince et la grenouille

  La science témoigne
Les mathématiques témoignent
La physique témoigne
 La biologie et biochimie
 Autre sciences
Les scientifiques confirment
La science sous le lobbie athée

  Les prophètes témoignent  
124 000 prophètes témoignent
Pourquoi des prophètes
Une unique Religion
Les Miracles des prophètes

  La Création témoigne
Réflexions sur l'homme
Réflexions sur les êtres vivants
Réflexions sur le micro monde
Réflexions sur l'univers

  Le coeur témoigne
Croire est une innéité
Le libre arbitre témoigne
 Chacun son expérience.
L'évidence de l'âme

  Et Dieu témoigne : le Coran
Un seul verset.
 Le coran Miraculeux
Les versets de la création.
Invitation à la réflexion .

  Allégations athée et réponses
 Et Qui a créé Dieu ?
 La multiplicité de religions
Pourquoi le Mal ?
La religion : opium des peuples
Le dieu bouche trou
Je vois pas je crois pas
Liberté et libre pensée?
Dieu peut-il ?

   Le mythe de l'évolution
L'impasse de l'origine de la vie 
La conception réfute l'évolution
 Interprétations illusoires
 La sélection naturelle 
 Le chainon manquant 
L'archive fossile nie l'évolution
Les espèces réfutent
Le mythe de l'évolution humaine
La propagande







 
  evl

Les évolutionnistes à la recherche du chainon manquant

                                                           ( harun yahya) 




Le darwinisme ne met plus en avant les fossiles comme preuve de l'évolution. Car dans toutes les fouilles qui ont été menées dans le monde entier depuis le milieu du 19ème siècle jusqu'à nos jours, pas une seule des "formes transitoires" dont les évolutionnistes affirmaient qu'il devait y en avoir des millions n'ont été trouvées. On réalise que ces "chaînons manquants" ne sont rien d'autres qu'un mythe.

L'impasse des formes intermédiaires

Darwin avait écrit : " "Si ma théorie est vraie, un nombre illimité de variétés, qui serait le point commun entre toutes les espèces du même groupe, aurait sûrement dû exister. Par conséquent, la preuve de leur existence peut être trouvée seulement parmi les fossiles."  Cependant, les évolutionnistes, malgré leurs laborieuses recherches longues de 140 années, n'ont pas été capables d'en trouver au moins une.

Darwin admettait la non-existence de fossiles de formes intermédiaires dans le chapitre intitulé " Les imperfections du registre géologique " dans son livre L’origine des espèces.

La théorie de l'évolution affirme que les créatures vivantes descendent d'un ancêtre commun. Selon cette théorie, les êtres vivants se sont différenciés les uns des autres durant une très longue période par des modifications liées et graduelles.


Dans les excavations effectuées depuis le temps de Darwin jusqu’à nos jours, aucune forme intermédiaire n’a été déterrée.
Si cette affirmation était véridique, alors de nombreuses " espèces intermédiaires " auraient vécu dans l'histoire, reliant différentes espèces vivantes. Par exemple, si les oiseaux avaient en effet évolué des reptiles, alors des millions de créatures qui étaient mi-oiseau mi-reptile auraient vécu à travers l'histoire.

Darwin savait que les dépôts de fossiles auraient dû être pleins de ces " formes transitionnelles intermédiaires ", mais il était également conscient qu'aucun fossile de formes transitionnelles n'avait été trouvé. Voilà pourquoi il consacra un chapitre à ce problème dans son livre L'origine des espèces.

Darwin espérait que ce grand problème serait résolu dans le futur et que les formes transitionnelles seraient découvertes avec de nouvelles excavations. Toutefois, et malgré leurs efforts continus, les évolutionnistes n'ont pas été capables de trouver une seule forme intermédiaire depuis les 140 ans passés depuis Darwin. Le célèbre évolutionniste Derek Ager avoue cette vérité :

Le détail qui ressort de cela, si nous examinons le registre fossile en détail, nous ne trouverons - encore une fois - pas d'évolution graduelle, mais l'explosion soudaine d'un groupe aux dépens de l'autre. Derek A. Ager, "The Nature of the Fossil Record", Proceedings of the British Geological Association, vol. 87, 1976, p. 133

LES ORGANISMES " MOSAIQUES " NE SONT PAS DES FORMES INTERMEDIAIRES

L’exemple le plus important attestant l’existence de formes intermédiaires selon les évolutionnistes est un fossile d’oiseau appelé archæoptéryx. Se basant sur ses dents et ses griffes, les évolutionnistes prétendirent que cette créature était une forme intermédiaire entre les reptiles et les oiseaux.
Cependant, une classe animale peut très bien posséder les caractéristiques d’une autre espèce, sans pour autant que cela soit une indication suffisante pour affirmer qu’il s’agit là d’une forme transitionnelle. Par exemple, l’ornithorynque australien se reproduit en pondant des œufs comme les reptiles, malgré le fait qu’il soit un mammifère. D’autre part, il a un bec semblable à celui des oiseaux. Les scientifiques appellent les organismes comme l’ornithorynque " des formes mosaïques ". Maintenant les principaux évolutionnistes admettent également que les formes mosaïques ne peuvent pas être considérées comme des formes intermédiaires.

La création soudaine des êtres vivants sur Terre est une preuve que Dieu les a créés. L'évolutionniste biologiste Douglas Futuyma l'admet :

Soit les organismes apparaissent sur Terre complètement développés, soit ils ne le sont pas. Dans ce cas, ils ont dû se développer d'une espèce préexistante par quelques processus de modification. S'ils sont apparus dans un état complètement développé, ils ont dû en fait être créés par une intelligence omnipotente.Douglas J. Futuyma, Science on Trial, New York: Pantheon Books, 1983, p. 197

DES CREATURES SIMILAIRES NE SONT PAS DES FORMES INTERMEDIAIRES

Le fait que des animaux similaires de différentes tailles aient été trouvés à travers les époques n’est pas une preuve suffisante pour valider la théorie des formes intermédiaires. Si les différentes espèces de cerfs et de gazelles que nous voyons sur l’image avaient été disponibles uniquement sous forme de fossiles, les évolutionnistes pourraient bien avoir fait un plan évolutif imaginaire en les arrangeant en une ligne progressant du plus petit au plus grand. Mais ces animaux, loin d’être des formes intermédiaires, sont plutôt des espèces vivantes individuelles.


DES CREATURES IMAGINAIRES

Les formes transitionnelles existant seulement dans l’imaginaire fantaisiste des évolutionnistes devraient avoir des organes manquants et déficients. Par exemple, une créature se situant entre oiseau et reptile devrait avoir des demi-ailes et des demi-poumons d’oiseaux. Pourtant, aucun fossile d’une pareille créature n’a été découvert jusqu’à présent. De plus, il est impossible pour une créature aussi bizarre de survivre (voir l'illustration). Tous les fossiles qui ont été découverts appartiennent à des créatures parfaitement conçues et constituées.


LES FORMES INTERMEDIAIRES DOIVENT ETRE DES " DEMI " ORGANISMES

Les formes intermédiaires que les évolutionnistes auraient du trouver seraient des organismes se situant entre deux espèces et ayant des organes manquants ou demi développés. Par exemple, si des invertébrés comme l’étoile de mer avaient évolué en poisson comme l’affirment les évolutionnistes, plusieurs " demi-poissons " et " demi-étoiles de mer " auraient vécu. Toutefois, dans le registre fossile, il n’y a que de parfaites étoiles de mer et de parfaits poissons.



Extrait du livre : Parlez moi de  la création . HarunYahya.