No text No text No text No text No text No text No text
No text
  Je parle à toi
La foi par la raison
Les signes en vidéo

  La raison témoigne
Ex Nihilo Nihil Fit
Le design intelligent
Qui est dieu ?
Le prince et la grenouille

  La science témoigne
Les mathématiques témoignent
La physique témoigne
 La biologie et biochimie
 Autre sciences
Les scientifiques confirment
La science sous le lobbie athée

  Les prophètes témoignent  
124 000 prophètes témoignent
Pourquoi des prophètes
Une unique Religion
Les Miracles des prophètes

  La Création témoigne
Réflexions sur l'homme
Réflexions sur les êtres vivants
Réflexions sur le micro monde
Réflexions sur l'univers

  Le coeur témoigne
Croire est une innéité
Le libre arbitre témoigne
 Chacun son expérience.
L'évidence de l'âme

  Et Dieu témoigne : le Coran
Un seul verset.
 Le coran Miraculeux
Les versets de la création.
Invitation à la réflexion .

  Allégations athée et réponses
 Et Qui a créé Dieu ?
 La multiplicité de religions
Pourquoi le Mal ?
La religion : opium des peuples
Le dieu bouche trou
Je vois pas je crois pas
Liberté et libre pensée?
Dieu peut-il ?

   Le mythe de l'évolution
L'impasse de l'origine de la vie 
La conception réfute l'évolution
 Interprétations illusoires
 La sélection naturelle 
 Le chainon manquant 
L'archive fossile nie l'évolution
Les espèces réfutent
Le mythe de l'évolution humaine
La propagande







 
  evl

Le registre fossile réfute l évolution

 ( harun yahya) 



La vie est apparue sur terre de manière soudaine et sous forme complexe

Un  paléontologiste évolutionniste, Mark Czarnecki, affirme ce qui suit:

"Une difficulté majeure face à la tentative de prouver la théorie demeure la question des fossiles; les empreintes des espèces disparues, préservées dans les formations géologiques de la Terre. Ces archives n'ont jamais révélé des traces de l'hypothèse formulée par Darwin, en l'occurrence les variantes intermédiaires - au contraire, les espèces apparaissent et disparaissent de manière soudaine, et cette anomalie va plutôt dans le sens de l'argument créationniste qui clame que chaque espèce a été créée par Dieu." Mark Czarnecki, "The Revival of the Creationist Crusade", MacLean's, janvier 19, 1981, p. 56



Les fossiles vivants


AUCUN CHANGEMENT DE STRUCTURE PENDANT 300 MILLIONS
D’ANNEES


Appelée triops cancriformis dans la littérature scientifique, cette créature semblable aux crevettes n’a subi aucun changement pendant 300 millions d’années.
Il n'y a pas de différence entre des formes de vie de fossiles datant de centaines de millions d'années et leurs équivalents vivant aujourd'hui. Ce fait réfute absolument les affirmations évolutives.

La théorie de l'évolution soutient que les créatures vivantes changent constamment et se développent continuellement à travers des coïncidences. Toutefois, le registre fossile indique le contraire. Lorsque nous regardons les fossiles, nous voyons qu'il n'y a pas de différence entre les formes de vie ayant vécu, il y a des centaines de millions d'années, et leurs équivalents vivant aujourd'hui. Les poissons, les reptiles et les mammifères modernes sont exactement comme les poissons, les reptiles et les mammifères apparus aux premiers temps sur Terre. Certaines espèces vivantes vont vers l'extinction, mais aucune espèce ne s'est transformée en une autre.

Ceci confirme de manière éclatante le fait que toutes les espèces vivantes ont été créées par Dieu pour être vraiment distinctes les unes des autres, et elles n'ont subi aucune évolution depuis le jour où elles ont été créées.

UNE LIBELLULE ET SON FOSSILE

Il n’y a pas de différence entre cette libellule de 150 millions d’années et la libellule vivante.
Fossile de fourmi de quelques 100 millions d’années, préservé dans l’ambre : on n’observe aucune différence avec les fourmis d’aujourd’hui. FOSSILE D’ABEILLE

Fossile d’abeille pétrifiée, de 60 millions d’années : on n’observe aucune différence avec les abeilles d’aujourd’hui.


LES PLANTES SONT EGALEMENT LES MEMES

" L’évolution des plantes " n’est également rien d’autre qu’une légende. Sur le côté, vous voyez un spécimen vivant d’une espèce de plante appelée acer monspessulanum et son fossile de 30 millions d’années.

HANNETON INCHANGE

Les spécimens vivants du hanneton de la classe des baetidae et son fossile de 220 millions d’années stockés dans l’ambre. Une comparaison des deux, montre que cette punaise n’a subi aucune évolution à travers les époques.
LES POISSONS

Le fossile de poisson datant de 200 millions d’années (en bas) montre que les anciens poissons et leurs équivalents modernes ne sont pas différents les uns des autres.
LE NAUTILE EST TOUJOURS LE MEME

L’espèce d’invertébré appelée nautile, qui prolifère dans nos mers, est également trouvée en abondance, fossilisée, dans la strate cambrienne datant de 520 millions d’années. Depuis sa création, le nautile n’a subi aucune évolution.
L’ETOILE DE MER

Un fossile d’une étoile de mer de 400 millions d’années et une étoile de mer vivante

 



La période cambrienne


Un exemple toujours existant datant de l’époque cambrienne : le nautile

Lorsque nous examinons la couche terrestre, nous découvrons que la vie sur Terre est apparue subitement. Plusieurs espèces vivantes variées émergèrent brusquement et de façon complète lors de la période cambrienne. Cette découverte est un signe évident de la création.

La couche la plus profonde de la Terre qui contient des fossiles de créatures vivantes complexes est " la Cambrienne " que l'on estime âgée de 520 à 530 millions d'années. Les fossiles déterrés dans des roches cambriennes appartenaient à des espèces invertébrées complexes comme les escargots, les trilobites, les éponges, les vers, les méduses, les étoiles de mer, les crustacés et les lis de mer. Le point le plus important à retenir consiste dans le fait que toutes ces espèces distinctes ont émergé subitement sans aucun prédécesseur.


DES SYSTEMES COMPLEXES

La plupart des formes de vie qui émergèrent tout d’un coup dans l’époque cambrienne possédait des systèmes complexes comme les yeux, ouïes, système circulatoire, et des structures physiologiques avancées pas plus différentes que leurs équivalents modernes.

Richard Monastersky, l'éditeur de Earth Sciences qui est un des magazines les plus appréciés de la littérature des évolutionnistes, admet cette vérité qui met les darwinistes dans un dilemme embarrassant :

Il y a un demi milliard d'années, les formes remarquablement complexes des animaux que nous voyons aujourd'hui sont apparues subitement. Ce moment, juste au début de la période cambrienne de la Terre, il y a quelque 550 millions d'années, marque l'explosion évolutive qui emplit les mers avec les premières créatures complexes de la Terre. La grande variété des animaux d'aujourd'hui, qui étaient déjà présents dans la première cambrienne, étaient aussi différents les uns des autres comme ils le sont aujourd'hui. Richard Monestarsky, "Mysteries of the Orient", Discover, avril 1993, p. 40

Une illustration des organismes qui existaient à l’époque cambrienne

Comment ces espèces vivantes différentes et n'ayant aucun ancêtre commun, ont pu émerger est une question qui reste sans réponse pour ces mêmes évolutionnistes. Le zoologue d'Oxford, Richard Dawkins, un des plus grands défenseurs de la théorie de l'évolution dans le monde, fait cet aveu :

C'est comme si elles (les espèces de la période cambrienne) étaient seulement plantées là, sans aucune histoire évolutive. Richard Dawkins, The Blind Watchmaker, Londres: W. W. Norton 1986, p. 229

L'explosion cambrienne est une preuve claire que Dieu a créé toutes les créatures vivantes. La seule explication valable pour comprendre l'émergence soudaine des organismes sans aucun ancêtre évolutif est la création. En conséquence, Darwin écrit :

Si de nombreuses espèces, appartenant aux mêmes genres ou familles, sont réellement venues à la vie tout d'un coup, le fait serait fatal à la théorie de la descendance avec de lentes modifications par la sélection naturelle.  Charles Darwin, The Origin of Species: A Facsimile of the First Edition, Harvard University Press, 1964, p. 302

Ce coup fatal qui effrayait Darwin vient de la période cambrienne, juste au début du registre fossile.

L’ŒIL DU TRILOBITE

L’œil du trilobite, une espèce de la cambrienne, avait une conception extraordinaire. Il consistait en centaines de minuscules yeux. De plus, chacun d’entre eux avait deux lentilles différentes. Il paraît que cette structure permettait aux trilobites de voir parfaitement sous l’eau, sans distorsion. Un professeur de géologie de l’Université d’Harvard, David Raup dit : " Les trilobites utilisaient une conception optimale qui aurait requis un ingénieur optique aussi expérimenté qu’imaginatif pour se développer aujourd’hui. " David Raup, "Conflicts between Darwin and Paleontology", Bulletin, Field Museum of Natural History, vol. 50, janvier 1979, p. 24
 Cette structure parfaite de l’œil naquit, il y a 530 millions d’années, tout d’un coup et dans sa forme parfaite. De plus, le système d’œil composé des trilobites a survécu jusqu’à nos jours sans une seule altération. Certains insectes, comme les abeilles ou les libellules, possèdent la même structure visuelle.




Extrait du livre : Parlez moi de  la création . HarunYahya.