Dieu existe
Document sans titre

La science témoigne de dieu

La biologie et la biochimie




Le mot biochimie fut cr√©√© en 1903 par Neuberg, pour d√©signer la discipline scientifique qui explore, chez les √™tres vivants, les r√©actions chimiques qui permettent le maintien de l'√©tat vivant, la biologie quant √† elle d√©signe la science qui √©tudie la vie, Les d√©couvertes r√©alis√©es dans ces diff√©rents domaines scientifiques r√©v√®lent que la vie n’a pas pu se d√©velopper progressivement, par hasard ou par erreur, comme le
sugg√®re les th√©orie mat√©rialistes que d√©fend l'ath√©isme . ces th√©ories ont subi de cuisantes d√©faites par ces sciences sur des sujets comme les g√®nes, l’ADN et les syst√®mes cellulaires, et des lois basiques comme celle de la biog√©n√®se.


Biologie : La loi de la biogenèse


Dans l'Europe m√©di√©vale , la croyance commune √©tait que la vie pouvait apparaitre spontan√©ment √† partir de mati√®re inerte, cette conclusion √©tait due √† des observations simples : On voyait des vers apparaitre sur de la viande non couverte , On voyait des souris partout ou il y a des sacs de bl√©  et on en concluait que la vie pouvait apparaitre de mati√®res inanim√©es, des exp√©riences furent m√™mes effectu√©es pour "prouver" cette th√®se , Le chimiste belge Jean Baptiste van Helmont (1577-1644) avait r√©pandu du bl√© sur une chemise sale. Il observa par la suite des souris se pr√©cipitant autour de la chemise. Il conclut que les souris √©taient n√©es de la combinaison du bl√© et de la chemise. Un autre scientifique, l'allemand Athanasius Kircher (1601-1680) fit  une exp√©rience similaire. Il versa du miel sur des mouches mortes et vit plus tard d’autres mouches tournoyer autour du miel. Il supposa alors que la combinaison du miel et des mouches mortes produisait des mouches vivantes.
Cette th√®se fut rejet√©e par de nombreux scientifiques, tel que le Florentin Francisco Redi (1626-1697), qui d√©couvrit que les vers sur la viande n’apparaissaient pas spontan√©ment mais qu’ils provenaient d’œufs laiss√©s par des mouches. cependant le d√©bat avait
Francisco Redi
L'exp√©rience de Francisco Redi avait d√©montr√© que les vers √©taient dus √† des œufs d√©pos√©s par des mouches sur la viande .
 continu√© tr√©s longtemps et la th√®se de formation spontan√©e restera d√©fendue par nombreux savants, par exemple, le m√©decin et naturaliste rouennais, F√©lix Pouchet, avait , publi√© en 1859 un livre traitant ce sujet , le livre fut intitul√© l’¬ęH√©t√©rog√©nie, ou trait√© de la g√©n√©ration spontan√©e¬Ľ , les cercles mat√©rialistes d√©fendaient ardemment ce genre d'√©crits et de livres car la notion de g√©n√©ration spontan√©e de la vie constituait une pierre basique et un "soutien scientifique" pour l'id√©e de la non cr√©ation, Darwin lui m√™me soutenait cette id√©e et pr√©tendait dans on livre les origines des esp√®ces que la premi√®re cellule serait  apparue spontan√©ment dans une "mare chaude" .

La fin de cette théorie fut signée Louis pasteur, connu comme le père de la biologie moderne, pasteur effectua une série d'expériences entre 1860 à 1864 par le biologiste (1822-1895)qui ont démontré que les formes de vies ne peuvent apparaitre que de formes de vies similaires, et qu'aucune vie ne peut apparaitre de matière inanimée, pasteur affirme :
Francisco Redi
Louis pasteur.
"Est-ce que la mati√®re peut s'organiser d'elle-m√™me ? En d'autres termes, est-ce que les organismes peuvent venir au monde sans parents, sans anc√™tres ? C'est la question qui doit √™tre r√©solue… Il n'y a aucune circonstance connue aujourd'hui par laquelle on peut affirmer que des √™tres microscopiques sont n√©s sans germes."
il faut dire que les propos de Pasteur furent tr√®s mal accueillis par les penseurs mat√©rialistes, plusieurs critiques sont apparues pour discr√©tiser la d√©couverte de pasteur, conscient du fait que ces critiques sont d'ordre philosophique plut√īt que scientifique , Pasteur disait :
" Tant pis pour ceux dont les idées philosophique sont gênées par mes études ".
Aujourd'hui cette loi découverte par pasteur est considérée comme une loi de base dans la biologie moderne ,Cette loi ruine les prétentions évolutionnistes qui affirment que la vie est apparue dans des conditions primitives à partir de matière inanimée , et soutient le fait que la vie n'a pour origine que Dieu tout puissant qui donna la vie à toutes les créatures vivants :
C'est Dieu qui donne la vie et la mort. Et Dieu observe bien ce que vous faites. Coran [3:156] La famille d'Imran (Al-Imran)

Biochimie


Dans son livre La bo√ģte noire de Darwin, dans lequel il discute de l'invalidit√© scientifique du darwinisme, le c√©l√®bre biochimiste Michael Behe d√©crit la psychologie des savants √©volutionnistes confront√©s aux nouvelles d√©couvertes en biochimie :
Francisco Redi
BEHE: Pourquoi l'observation d'une conception est-elle mani√©e avec des gants intellectuels ? Car accepter la conception intelligente, revient √† accepter l’existence de Dieu.
"Ces quatre derni√®res d√©cennies, la biochimie moderne a r√©v√©l√© les secrets de la cellule. Les progr√®s ont √©t√© difficiles  √† atteindre. Cela a n√©cessit√© que des dizaines de milliers de personnes d√©dient les meilleurs moments de leur vie au travail fatigant du laboratoire… Le r√©sultat de ces efforts cumul√©s pour √©tudier la cellule – pour √©tudier la vie au niveau mol√©culaire – est un cri fort, clair et per√ßant de "conception" ! Le r√©sultat est tellement sans ambigu√Įt√© et tellement signifiant qu'il doit √™tre class√© comme le plus grand accomplissement de l'histoire de la science. Ce triomphe de la science doit √©voquer des cris de "Eur√™ka" provenant de dizaines de milliers de bouches.
Mais aucune bouteille n'a √©t√© d√©bouch√©e, aucun applaudissement ne s’est fait entendre. A la place, un silence curieux, embarrass√©, entoure la complexit√© absolue de la cellule. Quand le sujet est abord√© en public, les pieds commencent √† remuer, la respiration se fait plus laborieuse. Enpriv√©, les gens sont un peu plus d√©tendus ; beaucoup admettent explicitement l'√©vidence mais baissent ensuite les yeux, hochent la t√™te, et ne vont pas plus loin. Pourquoi la communaut√© scientifique n'embrasse-telle pas avidement cette d√©couverte ? Pourquoi l'observation d'une conception est-elle mani√©e avec des gants intellectuels ? Car accepter la conception intelligente, revient √† accepter l’existence de Dieu"
Michael J.Behe, Darwin's Black Box, New York: Free Press, 1996, pp. 231-232