Dieu existe
Document sans titre

La science témoigne de dieu

Comment les lois les plus élémentaires de la physiques témoignent du créateur

 

La première loi de la thermodynamique


Cette loi peut √™tre r√©sum√©e √† ce que dit le chimiste fran√ßais du 18√®me Lavoisier "rien ne  se perd, rien ne se cr√©e, tout se transforme"
Antoine Lavoisier
Antoine Lavoisier
, en effet cette loi s'√©nonce ainsi : ¬ęLa mati√®re et l'√©nergie ne peuvent √™tre ni perdues, ni cr√©√©es.¬Ľ Il n'existe aucun proc√©d√© naturel capable de r√©aliser quelque chose qui n'ob√©it pas √† cette loi. Cela signifie donc qu'il n'y a aucune nouvelle mati√®re ni aucune nouvelle √©nergie qui appara√ģt ou qui dispara√ģt dans l'univers .
Cette loi constitue une impasse pour ceux qui pr√©tendent que toute la masse de l'univers est venue √† partir de ¬ęRIEN¬Ľ , cette th√©orie va √† l'encontre de physique mais aussi de la logique , comment croire que la mati√®re est sortie du n√©ant .
L'implication est claire : il existe nécessairement une force extérieure qui créa la matière qui compose notre univers , cette force n'est que la puissance d'Allah .

La deuxi√®me loi de la thermodynamique: un coup fatal pour l'ath√©isme 


Albert Einstein, la déclare comme étant "la première loi de toute la science" ,cette loi qui est acceptée comme l'une des lois de base de la physique, affirme que dans des conditions normales tous les systèmes qui sont laissés à eux-mêmes ont tendance à se désorganiser, se disperser, se dégrader et se détruire.
Ceci est quelque chose que nous observons chaque jour , Si nous plaçons une balle au haut d'une pente, elle roulera toujours vers le bas et non vers le haut ,pour pouvoir rouler en haut elle aura besoin d'une force extérieure qui va la remettre en haut de la pente .

Exemple de manifestation de la deuxieme Loi : Un atome qui explose à cause d'une bombe nucléaire ne peut se rassembler sur lui même pour redevenir un atome , pour cela il aura besoin d'une très grande force extérieure qui va le contracter .

Lorsque nous appliquons ce principe à l'univers , la deuxième loi de la thermodynamique dit que l'énergie disponible dans l'univers est en continuelle diminution, et que L'univers est en route vers le désordre , cela implique plusieurs points :
- La loi de l'entropie implique que l'univers n'est pas éternel et donc il a un début , car sinon l'énergie se sera répandue et L'univers aura atteint l'équilibre thermique , les étoiles se seront éteintes ( après avoir transmis leur chaleur aux autres astres froids) et la matière sera répandue de la même manière dans L'univers , ce qui n'est pas le cas aujourd'hui et donc l'univers a un début .
- La loi de l'entropie ruine la théorie de l'évolution darwinienne , cette dernière propose une idée tout à fait contraire : que l'univers irait en s'améliorant, en s'organisant mieux, elle prétend que les atomes désordonnés, dispersés et sans vie se sont spontanément rassemblés dans le temps dans un certain ordre et plan pour constituer des molécules extrêmement complexes telles que les protéines, l'ADN et l'ARN , puis pour constituer des millions d'espèces extrêmement complexes , ce processus est en contradiction totale avec les lois physiques . Les évolutionnistes sont conscients de l'impasse que présente cette loi pour l'évolution , scientifique évolutionniste Roger Lewin affirme dans un article paru dans la revue Science:
"Un problème que les biologistes ont affronté est la contradiction apparente de l'évolution avec la seconde loi de la thermodynamique. Les systèmes doivent se dégrader à travers le temps, donnant lieu à moins, pas davantage, d'ordre." Roger Lewin, "A Downward Slope to Greater Diversity", Science, vol. 217, 24.9.1982, p. 1239
Dans une célèbre revue évolutionniste, American Scientist, un autre scientifique évolutionniste, George Stravropoulos, évoque l'impossibilité thermodynamique de la formation spontanée de la vie et l'impossibilité d'expliquer l'existence de mécanismes vivants complexes par des lois naturelles :
"Cependant dans des conditions ordinaires, aucune mol√©cule organique complexe ne peut se constituer spontan√©ment. Elle se d√©sint√©grera plut√īt conform√©ment √† la seconde loi. En effet, plus elle est complexe plus instable elle devient, assurant ainsi sa d√©sint√©gration t√īt ou tard. La photosynth√®se et tous les processus de la vie, y compris la vie elle-m√™me, en d√©pit d'un langage confus ou d√©lib√©r√©ment trompeur, ne peuvent pas encore √™tre compris en termes de thermodynamique ou de toute autre science exacte." George P. Stravropoulos, "The Frontiers and Limits of Science", American Scientist, vol. 65, novembre-d√©cembre 1977, p. 674
La loi de l'entropie implique que L'univers livré à lui même n'aurait jamais atteint l'ordre actuel , ce qui nécessite l'existence d'une force extérieure à L'univers , une force qui a ordonné l'univers , Cette force n'est que la puissance du créateur .

L'évolution "magique "

La seconde loi de la thermodynamique constitue un obstacle insurmontable pour le scénario imaginaire de l'évolution en termes de science et de logique. Incapables de fournir la moindre explication scientifique et consistante pour surmon

"Magie" est le seul mot qu'ils ont pu utiliser.
ter cet obstacle, les ath√©es et √©volutionnistes  ne peuvent surmonter celui-ci que dans leur imagination. A titre d'exemple, le c√©l√®bre √©volutionniste Jeremy Rifkin d√©clare que l'√©volution submerge cette loi physique avec un "pouvoir magique" :
"La loi de l'entropie stipule que l'évolution dissipe toute l'énergie disponible pour la vie sur cette planète. Notre concept de l'évolution est exactement à l'opposé. Nous croyons que l'évolution crée d'une certaine manière et de façon magique une valeur et un ordre supérieurs sur terre." Jeremy Rifkin, Entropy : A New World View, p. 555

Comment peut on dire apr√®s cela que l'ath√©isme puisse se r√©clamer de la science ou d'une quelconque  logique , "magie" est le seul mot qu'ils ont pu utiliser pour plier les lois physiques les plus √©l√©mentaires afin qu'elles puissent expliquer leurs sc√©narios de r√™ve, cela d√©montre √† quel point l'ath√©isme est une croyance extr√™mement dogmatique ..

Réponse aux allégations : la duperie du système ouvert


Quelques ath√©es et √©volutionnistes pour sortir de cette impasse formulent souvent cette r√©ponse : " Cette ¬ę conclusion ¬Ľ s'applique √† l'entropie totale d'un syst√®me ferm√©, ce que la Terre n'est pas. L'entropie peut diminuer localement s'il y a √©change d'√©nergie avec un autre endroit o√Ļ l'on a une augmentation sup√©rieure de l'entropie : typiquement au niveau du Soleil dans le cas de la vie sur Terre . Ou plus pr√©cis√©ment dans la transformation du rayonnement solaire re√ßu par la Terre."
 
Un "système ouvert" est système thermodynamique dans lequel l'énergie entre et sort contrairement à un "système fermé", dans lequel l'énergie et la matière initiales demeurent constantes. Les évolutionnistes prétendent que le monde est un système ouvert ; c'est-à-dire constamment exposé à une circulation d'énergie en provenance du Soleil, que la loi de l'entropie ne s'applique pas au monde dans sa globalité et que les êtres vivants ordonnés et complexes peuvent être générés à partir de structures désordonnées, simples et inanimées.
Or , il y a une grande d√©formation dans ces propos , un syst√®me disposant d'une source d'√©nergie comme le soleil ne fait pas de lui un syst√®me "ordonn√©", il a besoin de m√©canismes sp√©cifiques permettant de faire fonctionner cette √©nergie, c'est comme si vous mettez du gaz o√Įl dans une voiture sans moteur et que vous tournez le contact en attendant qu'elle d√©marre !!
De même pour la vie sur terre, quelque soit l'énergie produite par les rayons du soleil, elle ne peut générer de l'ordre en l'absence de systèmes de conversion d'énergie incroyablement complexes dans les choses vivantes (tels que la photosynthèse dans les plantes et les systèmes digestifs de l'homme et de l'animal). A

L'√©nergie du soleil ne suffit pas par elle m√™me pour  cr√©er de l'ordre
ucun organisme vivant ne peut survivre sans ces syst√®mes de conversion d'√©nergie. En l'absence de ce genre de syst√®me, le Soleil est r√©duit √† une source d'√©nergie destructrice qui br√Ľle, dess√®che ou fait fondre.
Dans ce qui est supposé être -les conditions de terre primitive - aucun de Ces mécanismes de conversion d'énergie n'a existé , et par conséquent , le soleil n'a jamais pu avoir un effet autre que destructeur si on écarte le fait de la création .
La conclusion à tirer est claire : L'énergie du soleil ne suffit pas par elle même pourcréer de l'ordre, la deuxième loi de la thermodynamique reste donc applicable pour l'environnement terrestre dans l'absence de systèmes de conversion d'énergie .La source réelle et essentielle pour cette organisation à tous les niveaux est la conception consciente : Dieu.